AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

Liame Sandiego [V]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Liame Sandiego

avatar

Féminin
Age : 28 Date d'inscription : 15/11/2008 Nombre de messages : 3
Fiche Récapitulative
Age: 20 Ans
Adjectifs du Physique:
Adjectifs du Caractère:

MessageSujet: Liame Sandiego [V]   Sam 15 Nov - 18:30

    I. Fiche Civile
    . Nom : Sandiego
    . Prénom : Liame, Lou, Angelina
    . Surnoms : Lily
    . Âge : 18 Ans
    . Date de naissance : Le 14 Décembre 2057
    . Sexe : Féminin
    . Nationalité : Européenne
    . Groupe : Lunard
    . Métier : Etudiante aux Beaux-Arts
    II. Fiche Psychologique
    . Caractère :

    "Le destin mêle les cartes.Les hommes jouent "


    Liame est une jeune femme ambitieuse. Loin d’être mannichéenne, elle cherche en elle-même ce petit quelque chose qui la hissera sur le piedestal auquel elle se pense prédestinée. Pour elle, une thèse prévaut sur les autres : Vouloir c’est pouvoir ! La jeune femme apose sa marque empreinte de mesure et de cynisme sur le monde qui l’entoure. Elle met à nu les vieux tabous et exhibe une nouvelle pensée, moderne et idyllique dans ces temps où ne subsiste de la morale qu’une ombre vulgaire : Le pouvoir des mots. Lily est une oratrice. Elle charme son public de son humour noir et grinçant, éprouve les dictons de sa fraîcheur adolescente. Elle écrit et réécrit ses rêves fantasques, au gré de ses envies les plus déconcertantes. Ni dieu, ni maître, elle vogue en solitaire sur le front des batailles. Le bien et le mal ne sont pour elle qu’une question de point de vue … Il est tellement plus plaisant de ne vivre que pour soi. Sa cause, elle la clame sans retenue : SURVIVRE. Et mieux encore, VIVRE. Liame est une femme et comme tous ceux de cette race elle est la contradiction personnifiée. Nul ne pourrait décrire le petit être qui somnole au fond de cette armure de volonté. Il n’ya qu’un remède à ces maux … Le silence.
    Elle arbore également une fierté sans égale, bercée de blessures mal cicatrisées. Son sens de l'honneur déconcerterait certainement n'importe quel homme de bien mais sa conception de la morale est tout autre, sans référence usuelle. Elle fonde ses principes personnels, souvent au détriements des codes et autres normes de la bonne société. C'est une femme franche, qui s'affirme mais ne saurrait s'assumer tout à fait. Fragile et sensible, cette demoiselle aux allures d'acier se carapace derrière de sombres mélodies.

    . Manies : Cligne des yeux, se ronge les ongles
    . Phobies : La foule, l'eau

    III. Fiche Physique
    . Apparence :

    "La beauté est indissociable du regard de celui qui voit."


    Un corps. Tailladé par les mains de son créateur. L’artisan sculpte le matériau, encore brut. L’esquisse prend forme sous les yeux de ce père qui, attendri, observe le portrait sur un chevalet de bois. Le corps a mûri. Tableau innachevé, il prends soudain conscience de son existence. Annonyme deviendra femme. Elle se construit tandis que le sculpteur, le peintre et le maçon façonne le corps qui déjà lui appartient. Elle est grande, peut être pas très belle. Mais elle est dôtée de la force de son âge. On balaye sa tête d’un pinceau noir, décoloré au wye spirit. Deux billes bleutées prennent place dans les crevasses jusque là restées creuses. Il n’est pas fini le chef d’œuvre, mais il prend forme. Au rythme des années monotones. Perfection innachevée. Unique et authentique. On apose une signature sur ce visage angélique, cette démarche timide et ce regard noyé … Poète funambule … Voila son créateur se lave les mains. Il a fini sa journée de labeur. Liame existe. C’est tout ce qu’il avait à faire ce matin.

    . Signes particuliers : Dix huit ans à vivre dans la pénombre angoissante. Voila qui laisse des marques. Les effets secondaires de la pillule NoNight voilent ce visage morne et hagard. Un teint pâle et uniforme, des yeux plissés, à demi clos, des mains rugeuses ... De longs cheveux filandreux ...

    . Style de vêtement : Liame préfère le pratique à l'ésthétique ... Jean, converses ... Le tout agrémenté d'un tee-shirt blanc, uni.

    IV. Histoire

    4 Janvier 2057, Paris.

    "Souviens toi Catherine … Le chant des roseaux sur un parking désaffecté …"

    Catherine esquissa l’ombre d’un sourire, mélancolique. Elle considéra quelques instants le petit chérubin blond qui sommeillait paisiblement, dans un landau de fortune, prés du ventilateur. C’était il y’a quelques mois, par une sombre nuit d’automne. Elle venait de rendre les clés de l’appartement, ne trouvant plus les fonds nécessaire à un tel investissement. Son ventre arrondi dessinait sous sa robe de flanelle blanche les prémices d’un petit être adultère. Il n’aurait jamais de nom. Catherine heurta une canette de bière vide qui vint se briser contre le trottoir de gauche. Elle n’avait toujours pas reçu l’enveloppe officielle qui instituerait son divorce devant la loi. Laurent avait dû les envoyer à son ancienne adresse. Tans pis !
    Soudain, Catherine eut une belle envie de gerber… Le monde était mal foutu ce soir.
    Sa copine Nadine devait encore traîner sur le trottoir, offrant aux plus démunis, les joies d’un banquet charnel. Elle, ne se frottait plus à ce genre d’occupations depuis qu’un salaud dont elle ignorait tout lui avait pondu un chiard. Elle se sentait salie, contrainte de porter ce fardeau jusqu’à maturité. L’avortement ? Dieu sait pourquoi, elle n’avait pu s’y résoudre.
    Catherine contourna une bande de soiffards, enchevêtrés sur le pont des amours, telles de petits monstres difformes. La nuit offre aux passants les beautés de la laideur avait un jour dit Gainsbourg, dans une de ses interviews. Il n’avait peut être pas tord. Le parking était en vue. Vaste esplanade désaffectée, en bordure d’une marre où sombrait lentement la silhouette mécanique d’une vieille automobile. Les seringues et le tétanos affluaient sur les rives paisibles de ce décor lugubre. Mais ce soir, Catherine s’en foutait. Elle avait mal au bide et sentait au fond de ses tripes que le môme ne tarderait guère à sortir. C’était l’affaire de quelques heures à tout casser. La jeune femme s’allongea donc sur le bitume humidifié, la tête apposée sur une pile de vieux journaux. Un ballon traînait à terre, sans doute oublié là par quelques gamins du voisinage. Le tableau était faiblement éclairé des lueurs stellaires, d’un pâle halo de lune. Catherine hurla. Baignée de sueur, elle commençait la besogne …
    Pour unique encouragement, le chant des roseaux sur un parking désaffecté.

    "Je me souviens Nadine … Mais je suis une pute, et qui plus est, une pute de seconde main. Je ne vais pas tarder à claquer … Nous le savons toutes les deux !"

    Nadine garda le silence, comme de coutume. Qu’aurait elle pu répondre à cela de toute façon ? Rien. Cela résonnait comme une vérité, cinglante et amère.

    "Tu l’aimes? "

    "Qui ? Le bébé ? Bien sûr que non."

    Le lendemain, Mademoiselle Florence, trouva un beau paquet sur les marches de l’orphelinat. Il n’y avait qu’un morceau de papier, griffonné à la hâte …

    Cet enfant a pour nom Liame, Lou, Angélica Sandiego. Prenez en soin. Dieu vous garde.

    Laurent Sandiego ne reconnut jamais cet enfant comme sien mais qu’importe. On garda cette appellation, par habitude.

    21 Novembre 2073 , Lille.

    Liame regardait le paysage défiler au travers de la fenêtre vitrée. Sur la banquette d’à côté, un vieil homme rondouillard ronflait tout son soûl. Liame effaça la buée sur la vitre humidifiée. La clim lui avait filé la crève. Elle venait d’avoir seize ans et les contours d’une silhouette féminine commençaient à poindre sous ses vêtements mal repassés. C’était une fille pas trés jolie, comme un paquet mal dégrossi. Décalée, brillante, elle avançait face à notre société robotisée. Elle gobait la vie à même le sol, sans retenue. Quelque peu marginal, sans doute. Son bac en poche, un bel avenir artistique s’offrait à elle. Elle aimait retranscrire le beau qui sommeillait dans le laid, sans bien savoir pourquoi.

    Et pourtant …

    Le train entra en gare sur les coups de neuf heures. Les lumières de la ville scintillaient à outrance, comme pour inviter la jeune fille à se perdre dans ses bras.
    C’est sur le quai de la gare qu’elle le vit pour la première fois. Adossé contre un mur jaune pisse, une cigarette au coin des lèvres, il avait un air détaché qui lui rappelait les gavroches de la capitale, dans les films de Chaplin. Mais à y mieux regarder, on distinguait qu’il mêlait avec classe ce semblant de poète avec une élégance de la haute bourgeoisie Lilloise. Il était beau … Non pas tant que ça. Mais il avait cette allure impassible, qui se fout de tout. Et ça … ça lui plaisait bien à notre adolescente.
    Elle apprit avec le temps qu’il avait un an de plus qu’elle, qu’il aimait les vieux James Bond et les roses orangées. Il buvait du martini, dry s’il vous plaît, et ne savait pas danser. Enfin, il était né un 14 Février, issu d’une famille modeste, et s’appelait Thomas.
    Bref, il était le Blanc et elle était le Noir … C’était une histoire foutue d’avance ! Qui dura pourtant un an, entre attraction et répulsion constantes.

    "Mon avion décolle dans une minute … N’oublie pas que je t’aime petite edelweiss !"

    Lou le regarda s’éloigner sans ciller. On la bouscula mais elle n’y prêta aucune attention. Son cœur, ensanglanté, se barricadait pour toujours. Seul cet homme en avait la clé. Mais il venait de la jeter par-dessus bord, entraînant le navire de leurs amours dans un gouffre sous marin. Silence douloureux.

    Plus tard, elle serrait acceptée aux beaux arts, dans la ville de Atssay et exposerait ses premières toiles dans un vernissage d'automne. Ce tournant artistique fut décisif dans la vie de notre demoiselle. Elle se porta volontaire pour servir de cobaye aux scientifiques de la cité, en quête d'un traitement, économisant ainsi les fonds nécessaires à l'achat de son propre atelier. Le comble pour un artiste dans la fleur de l'âge n'est il pas de peindre sans lumière? Car si ses tableaux furent appréciés, ils ne furent jamais exposés sous un éclairage adéquat, les quartiers des lunards étant perpétuellement assombris. L'art sombra alors dans l'annonymat et la jeune fille dut bientot se faire une raison. Elle abandonna donc ses études et s'employa à la vente de pillules NoNight, qui utiles à la population, rapportaient des sommes considérables en fin de mois. C'est donc avec naturel qu'elle suivit le rythme de la population et s'administra sa première dose ... Dés lors, la nuit succède à la nuit et, tapie dans l'ombre grandissante, les hommes sont livrés à eux même, succombent à leurs pires angoisses ... Elle, éspère encore un lendemain meilleur pour cette humanité que le noir fait peu à peu sombrer dans la déchéance grandiloquente. Liame rêve de connaître le matin où l'homme découvrira enfin le remède à leurs maux. Elle voudrait tant exposer, peindre de nouveau, à la lueur du jour.

    V. Derrière l'écran ?
    . Pseudo/Prénom : Lou =)
    . D'où connaissez-vous le forum : Via un Top Site!
    . Credit de votre avatar : Une créa' de ma frangine =)
    . Un ptit mot ? : I Dont'Know ... =)


Dernière édition par Liame Sandiego le Sam 15 Nov - 23:35, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erik Holz
Fondatrice
avatar

Féminin
Age : 25 Date d'inscription : 08/11/2008 Nombre de messages : 158
Fiche Récapitulative
Age: 21 ans
Adjectifs du Physique: grand, maigre, peau de nacre, yeux et cheveux noirs.
Adjectifs du Caractère: Discret, casse-cou, libre, cynique, téméraire, éteint.

MessageSujet: Re: Liame Sandiego [V]   Sam 15 Nov - 19:25

Tout d'abord : WELCOOOME :D
Alors, j'aimerais que tu éclaircisses deux trois petites choses dans ton histoire, ensuite je te validerais.
_ Où est-elle en ce moment ? Lille ? Ou Atssay ?
_ Pas une seule fois tu ne fais allusion au programme-virus, alors qu'il a eu des répercussions aux quatre coins de la Terre.
_ Pourquoi et comment s'est-elle mise à prendre la Pillule ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liame Sandiego

avatar

Féminin
Age : 28 Date d'inscription : 15/11/2008 Nombre de messages : 3
Fiche Récapitulative
Age: 20 Ans
Adjectifs du Physique:
Adjectifs du Caractère:

MessageSujet: Re: Liame Sandiego [V]   Sam 15 Nov - 23:22

J'ai amélioré le tout dans un dernier paragraphe ... Dis moi si cela te convient. Sinon, j'étayerai davantage =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erik Holz
Fondatrice
avatar

Féminin
Age : 25 Date d'inscription : 08/11/2008 Nombre de messages : 158
Fiche Récapitulative
Age: 21 ans
Adjectifs du Physique: grand, maigre, peau de nacre, yeux et cheveux noirs.
Adjectifs du Caractère: Discret, casse-cou, libre, cynique, téméraire, éteint.

MessageSujet: Re: Liame Sandiego [V]   Dim 16 Nov - 15:31

Et bien tout est bon =3
Fiche Validée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Liame Sandiego [V]   

Revenir en haut Aller en bas

Liame Sandiego [V]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Atssay :: Carnets de bord :: * Personnages :: * Enregistrés dans la base de donnée -